Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Roland Francart

Article remanié et mis à jour en décembre 2014.

 

Dans l'ordre sur cette page :

  • Témoignage de Roland Francart
  • Chronologie
  • Références
  • Où se procurer les albums de Pilamm ?
  • Visuel des 6 albums de Pilamm

 

AlbumDeLaBonneNouvelle1c-05092004.jpg

 

 

Témoignage de Roland Francart
 

PIilamm, le petit prince de la BD chrétienne, a posé ses crayons le 25 août 2005.

 
Celui qui a illuminé mes 10 ans en me faisant découvrir l’Evangile, je l’ai rencontré pour la première fois en 1985. Ce timide fumeur de pipe nous a fait penser à un Petit Prince égaré sur la planète BD. Depuis nous nous sommes encore revus à Charleroi, à Tournai, à Durbuy, à Soignies, à Angoulême, etc. (mais il n’aimait pas les Festivals et les dédicaces). On s’est beaucoup écrit, trop peu téléphoné, et puis un jour de février 2006, un retour de la revue Gabriel de décembre 2005 avec la seule mention « décédé » !
Recherches difficiles pour connaître la date de son décès et infructueuses pour un contact avec ses proches, parents ou amis !



Ce « pionnier de la BD chrétienne » nous a quitté discrètement, nous laissant une œuvre de 180 pages en 4 langues qui a annoncé l’évangile de manière très moderne, depuis presque 60 ans, à des milliers d’enfants, de jeunes et d’adultes.
Qui nous dira le tirage en français et en néerlandais des éditions Casterman, Brepols et Cèdre ? en espagnol des éditions Cervantes à Barcelone et Pronaos/Jaire à Madrid  ? en américain des éditions Our Lady of Grace Society, Inc. de Lowell/Boston ?
Qui pourra remettre des rééditions sur le marché et traduire en d’autres langues ? A l’instant où je travaille cet article, un inconnu de Genève me téléphone : il possède le premier album en français et voudrait obtenir les 5 autres !


Pilamm et son scénariste René Vasut, de 30 ans son aîné, ont été incompris car « le monde de la BD n’apprécie pas la BD chrétienne et le monde religieux n’apprécie pas la BD » comme je l’écrivais il y a 20 ans. Les choses ont peut-être un peu évolué, mais il reste tant à faire pour une évangélisation par la BD !



Merci à Chantal van der Plancke et au Père André Knockaert d’avoir ouvert la voie de la découverte de Pilamm. Merci à Etienne Pollet de Casterman et à Laurent Bols de Brepols.
Merci à Jean-Philippe Losfeld, Christian Host et l’équipe de BD Soignies de l’avoir soutenu tout au long des Biennales de BD chrétiennes.
Merci à Jean-Claude Bouvier de l’avoir encouragé par des expositions et 3 nouveaux scénarios.
Merci aux organisateurs de Festivals BD, aux journalistes, aux libraires, d’avoir encouragé la diffusion des albums.
Merci aux parents et grands-parents d’avoir laissé traîner ces albums à disposition des enfants. Combien d’appels à la vocation chrétienne et même à la vocation religieuse et sacerdotale ont-ils été éveillés à la lecture de ces dessins séduisants, dynamiques et non dénués d’humour ?

Frère Roland Francart sj, Fondateur et Directeur du CRIABD


 


CHRONOLOGIE



27/01/1929 : naissance de Pierre LAMBLOT à Lys-lez-Lannoy, banlieue de Roubaix (Nord), près de la frontière belge. Son papa est français, sa maman est belge.

1940 : René VASUT, né le 28 août 1900 à Quesnoy-sur-Deule, imprimeur et animateur de jeunes à Lannoy dès 1922 (il y créa le mouvement « Cœurs Vaillants »), est prisonnier de guerre dans le Schleswig-Holstein. Il prend la décision de créer un évangile « à la manière de Tintin & Milou », c’est-à-dire en BD, dès qu’il rentre en France.

1943 : Pierre Lamblot est contacté par René Vasut, via un séminariste du grand séminaire de Lille, Julien Dubois. A eux trois, ils envisagent un scénario en 4 albums de 32 pages : « Le Mystère de la Grotte » (naissance de Jésus), « Alerte en Palestine » (prédication de Jésus), « La trahison de Judas » (les dernières heures de Jésus), « Le grand matin » (la résurrection de Jésus, qui prendra le titre définitif « Le Triomphe de la Croix »). Pierre Lamblot, qui prend de nom de Pilamm, commence par dessiner le 2ème volume, afin que le premier soit de meilleure qualité.


1945 : A la fin de la guerre, l’éditeur Casterman de Tournai est contacté. Monsieur Lesne est enthousiaste. L’Imprimatur et le Nihil obstat (autorisations ecclésiastiques pour tout livre théologique) sont demandés à l’évêché de Lille.

7 octobre 1947 : L’évêché de Lille donne le feu vert pour le volume 2 (l’autorisation du volume 1 date du 13 janvier 1948).

 

AlbumDeLaBonneNouvelle1c-05092004.jpg

 


1948 : Parution des deux premiers « Albums de La Bonne Nouvelle » chez Casterman (en français et en néerlandais).Le lettrage des textes dans les bulles rappelle celui des albums d’Hergé, mais le traitement des couleurs est nettement différent. Dupuis venait de sortir l’année précédente « Emmanuel », l’Evangile de Jijé (Joseph Gillain), scénarisé par l’Abbé Henri Balthasar : une œuvre austère au lavis, sans couleurs, envahie de textes. Les albums de Pilamm sont un « évangile avec un humour de Bob et Bobette » ! Certains dessins seront d’ailleurs censurés et redessinés pour la deuxième édition (coup de pied de Jésus dans le derrière d’un marchand du Temple, brusquerie de Saint Jean dans le même épisode, intendant ivre à Cana et Hérodiade trop peu habillée).
 

 

AlbumDeLaBonneNouvelle2b-05092004.jpg


11 février 1949 : Autorisation de l’évêché de Lille pour le volume 3.

29 janvier 1950 : idem pour le dernier volume.

 

AlbumDeLaBonneNouvelle3b-05092004.jpg


1950 : Parution des deux derniers albums. La censure n’a plus rien à reprocher. L’évêché de Boston donne l’imprimatur et le nihil obstat pour l’édition américaine le 15 juin 1950.

 

AlbumDeLaBonneNouvelle4b-05092004.jpg



1951 et 1953 : Réédition des 4 albums, sous couverture souple. Il existe aussi des films fixes N/B en 40 bobines (éd. Les Beaux Films).

17 janvier 1957 : L’Abbé Chavanat, au nom de l’évêché de Lille, déconseille à Casterman de procéder à une nouvelle édition, car certaines plaintes se sont élevées à Paris et à Lyon.

22 juin 1957 : L’évêché de Barcelone approuve l’édition espagnole en 6 volumes brochés.

25 novembre 1958 : Casterman communique à Pilamm la lettre de l’évêché de Lille. Le dessinateur en est profondément affecté, et abandonne la BD pour une modeste carrière de décorateur, dessinateur industriel et artiste-peintre.

1967 : Le Pape Paul VI donne à René Vasut la médaille du mérite pour son œuvre auprès des enfants de 1922 à 1966.

1979 : A l’occasion de l’Année de l’Enfant, l’Institut de Catéchèse Lumen Vitae de Bruxelles veut faire le point sur les Bandes Dessinées Bibliques. En effet, celles-ci ont fleuri en Belgique, en France, aux USA, en Grande-Bretagne de 1942 à 1960, et depuis 1975, avec les Abbés français Pierre Thivollier et René Berthier on assiste à une renaissance du genre. Chantal van der Plancke, assistante à la Faculté de Théolgie de l’Université Catholique de Louvain  et le Père André Knockaert sj, Directeur du Centre International d’Etudes de la Formation Religieuse Lumen Vitae,  se mettent à la recherche de Pilamm et le visitent à Lys-les-Lannoy, au 29 rue Anatole-France. Ils lui consacrent les pages 56 à 75 de la Revue Lumen Vitae (éd. française et anglaise), volume XXXIV, n°1-2, puis un livre reprenant le contenu de cette revue, légèrement améliorée, paru aux éditions Lumen Vitae en juin 1979 (collection « Ecritures » n° 1). Pilamm est vraiment réhabilité !

 

2 août 1985, Inauguration de l’expo de BD chrétienne « De Jijé à Vink, 1941-1985 » à l’Abbaye de Maredsous, par le tout jeune Centre Religieux d’Information et d’Analyse de la BD (CRIABD) fondé le 20 juin 1985 par le Frère Roland Francart sj, à Bruxelles. La télévision belge prend des gros plan des dessins de Pilamm. Le reportage de Lucette Simon (RTBF-Namur) passe le 7 août. Une parente belge avertit le dessinateur qui se déplace à Maredsous le 10 août. Quelques mois plus tard, une équipe du CRIABD rencontre Pilamm et René Vasut à Lys-lez-Lannoy (Julien Dubois vit du côté de Grenoble) et envisage de promouvoir une réédition des 4 Albums de la Bonne Nouvelle ! Les éditions du Lombard sont contactées (Michel de Grand-Ry) puis Hovine et enfin Casterman (Etienne Pollet). Mais les originaux sont perdus. Casterman n’a rien restitué.

27 août 1985, article dans « La Croix », Paris. Autres articles dans « Famille Chrétienne », « Dimanche », etc.

14 avril 1986, téléphone d’Etienne Pollet : « Les films de Pilamm ont été retrouvés aux archives de l’Imprimerie Casterman. L’éditeur envisage donc une réédition. » Grande joie pour les auteurs.

26 octobre 1986, 2ème Biennale du Livre religieux à Tournai. Exposition « Christ aux Cent visages », affiche de Pilamm. Table ronde sur la BD chrétienne en présence du Cardinal Poupard, des Abbés Pierre Thivollier et René Berthier et de Pilamm (René Vasut est venu le matin mais n’a pu rester pour le colloque). La Reine Fabiola visite la Biennale et s’arrête longuement au stand de BD chrétiennes du CRIABD.

9 novembre 1986, article sur Pilamm dans « Nord-Eclair » sous la plume d’Odon Boucq.

8 décembre 1986, lettre d’Etienne Pollet annonçant « un avis unanime défavorable » à la réédition et la diffusion des Albums de la Bonne Nouvelle par Casterman.
Mars 1987, à la Foire du Livre de Bruxelles, le CRIABD prend contact avec les éditions Brepols de Turnhout (Mr Laurent Bols), pour une réédition de Pilamm.

Avril 1987, Brepols rend visite à Pilamm à Lys-lez-Lannoy, suivi quelques jours plus tard par une équipe du CRIABD.

16 avril 1987, article de Benoît Veys dans « Nord-Eclair » sur le chemin de croix de Pilamm

12 août 1987, Brepols confirme la réédition pour octobre à l’occasion du Festival International de la BD à Durbuy et envisage même un 5ème album pour 1988 avec Jean-Claude Bouvier comme nouveau scénariste. Les auteurs se sentent ressuscités !

3 & 4 octobre 1987, Pilamm dédicace au Festival BD de Durbuy. Articles de Paul Piret dans les éditions de « Vers l’Avenir » et de Francis Matthys dans « La Libre Belgique ».


Novembre 1987, le CRIABD fait imprimer le n° 16 de la revue Coccinelle par Brepols (16 pages dont 4 en couleurs) sous forme d’un dossier de presse consacré à Pilamm. Mgr Remy Vancottem, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles, chargé des Médias, encourage la diffusion des albums : “Par sa fidélité aux Evangiles, Pilamm permet d’entrevoir une ambiance, une passion de vivre (…) Il contribuera, à sa manière, à la Nouvelle Evangélisation”

1988, le CRIABD décerne le « Prix de la BD chrétienne » aux 4 albums de Pilamm.



Mars 1988, parution du 5ème volume : « Le secret des chercheurs d’Or », scénario de Jean-Claude Bouvier, licencié en théologie et en pédagogie religieuse. Exposition à l’Hôtel de Ville de Lannoy. Article d’Arnaud Raes dans « La Voix du Nord ».

 

 

 

 

 

10-11-12 novembre 1990, article d’Alain Valentin dans « Nord-Eclair » (page complète).

12 novembre 1991, décès de René Vasut (article dans « Nord-Eclair » du 16/11/91).

1997, parution aux éditions du Cèdre à Tournai du 6ème album : « L’étoile de Bartimée », scénario de Jean-Claude Bouvier. Un 7ème volume est annoncé, non encore édité, « Job mène l’enquête », avec le même scénariste.

 

 

 

 

1999, les éditions Pronaos de Madrid, linea Jaire, rééditent en 3 volumes cartonnés de 44 pages l’ensemble de l’œuvre, avec une nouvelle traduction.

25 août 2005, décès de Pilamm à l’Hôpital de Roubaix, après une courte maladie.

 

"J'ai voulu que le Christe garde sa majesté, reflet de sa lumière intérieure. A la fois la force et la beauté, tel m'apparaissait le Sauveur..."
(Pilamm)

 

 

 

 


Références

 


-    « Bandes Dessinées Bibliques et Catéchèses » par André Knockaert et Chantal van der Plancke, collection Ecritures n° 1, éd. Lumen Vitae, Bruxelles, 1979
-    « Trésors de la BD religieuse de 1941 à 1985, de Jijé à Vink », catalogue de l’expo du CRIABD à l’Abbaye de Maredsous du 3 août au 8 septembre 1985, pages 18-20.
-    « Coccinelle, fanzine mensuel, dossier de presse spécial Pilamm », n° 16, septembre-décembre 1987, CRIABD, 16 pages
-    « Le dessinateur Pilamm au service de la catéchèse », mémoire présenté par Nicolas Nortier, Institut d’Enseignement Supérieur Pédagogique du Hainaut occidental Section Normale Secondaire, Ramegnies-Chin/Tournai, 1988, 204 pages
-    « La BD chrétienne », par Roland Francart & Paule Fostroy, collection Bref n° 50, éd. du Cerf/Fidès 1994, pages 59-61.
-    « Dictionnaire Encyclopédique des Héros & Auteurs de BD » par Henri Filippini, Opéra Mundi, éd. Glénat, vol. 1, 1998, page 756.
-    « BDM, Trésors de la Bande Dessinée, Catalogue Encyclopédique 2005-2006 » par Béra, Denni & Mellot, éd. de l’Amateur 2004, pages 55-56.

 

 

Où se procurer les albums de Pilamm ?

 

Les 4 premiers albums de Pilamm en français sont épuisés.
 
Le n° 5 (édité par Brepols) et le n° 6 (édité par Le Cèdre) sont encore disponibles :
 
auprès du diffuseur « Alliance »,
rue de Hal 48 B,
1421 Ophain,
Tél. 067.88.82.40,
fax 067.88.82.41,

à la Librairie UOPC,
chaussée de Wavre,
218/220, 1050 Bruxelles,
Tél. 02.648.96.89, fax 02.648.61.72 
et au
CRIABD,


mail roland.francart@jesuites.be

 

 

Les 6 volumes de Pilamm, dans l'ordre de leur parution.
Les 6 volumes de Pilamm, dans l'ordre de leur parution.
Les 6 volumes de Pilamm, dans l'ordre de leur parution.
Les 6 volumes de Pilamm, dans l'ordre de leur parution.
Les 6 volumes de Pilamm, dans l'ordre de leur parution.
Les 6 volumes de Pilamm, dans l'ordre de leur parution.

Les 6 volumes de Pilamm, dans l'ordre de leur parution.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brigitte 29/03/2014 21:40

J'aimerais trouver ces volumes en langue anglaise pour mes petits enfants. Je ne sais pas comment chercher.

Brigitte 29/03/2014 21:38

Quant à moi, je viens de relire trois de mes quatre volumes qui m'ont été donnés à Noël 1953 quand j'avais huit ans. Enfant j'ai lu et relu mille fois ces BD que j'adorais et qui m'ont fait connaître et aimer Jésus. Puis je les ai fait lire à mes enfants, et maintenant j'ai commencé à les lire à mes petits enfants. Chaque dessin me revient en mémoire ainsi que les questions que je me posais, enfant. Chaque dessin, chaque parole m'interpellais.

Di razza 24/08/2013 09:41

Bonjour,
j'ai une oeuvre de Pilam et je voudrai en connaitre sa valeur.
Merci de me contacter par mail