Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Roland Francart

30 Avril 2009
DEPECHES CATHOBEL - BELGIQUE - Louvain-la-Neuve
Catho.be
 
Un colloque de l'UCL sur "Humour et religions", est organisé  ce jour par les facultés de théologie et de communication. Le matin traitait du volet théologique de la question dans les différentes religions monothéistes. L'après-midi doit aborder le volet de la communication. Les caméras de la RTBF rendirent visite au colloque.

Le colloque fut ouvert par le Cardinal Danneels. Celui-ci commença en soulignant que la présence d'un Cardinal à ce genre de colloque, était en soi un clin d'œil. "La figure sérieuse d'un Cardinal n'est pas immédiatement associée au comique", a-t-il dit, avec un petit sourire.
Le Cardinal a ensuite cité une phrase attribuée à Beaumarchais: "Les choses qui ne peuvent pas être dites en riant, ne sont pas vraies"'. Si le rire a mauvaise presse dans les règles monastiques anciennes, ce n'est pas par manque d'humour: "Les pères de l'Eglise avaient peur du bruit ou de la superficialité qui dérange".

Mais l'humour peut être un signe d'intelligence. Dans les cercles internes de l'Eglise, il y a de l'humour. Jésus en avait sans doute, mais les Evangiles parlent moins de son humanité que de sa divinité. Voilà pourquoi, le Christ rit peu dans les Evangiles. Mais la Résurrection est un signe d'humour, face à l'enjeu le plus sérieux de notre vie: la mort.

Le Cardinal invita ensuite à ne pas confondre "humour" et "sarcasme". Celui-ci fait grimacer, mais pas rire. L'humour, lui, détend. Pour avoir de l'humour, il faut pouvoir relativiser son "moi": Celui qui a de l'humour, rit de l'autre en riant de lui-même. C'est cela qui détend. Il faut être humble et tout sauf narcissique pour avoir de l'humour.

Le Cardinal a ajouté: L'humour peut aussi être un moyen de défense du pauvre. Une façon de se défendre contre les puissants. Ainsi l'humour contre évêques et abbés au Moyen Age... et encore aujourd'hui.

Nombre de saints on fait preuve d'humour. François d'Assise, Don Bosco, Thérèse d'Avila, Philippe Néri, Thomas More... Tous ces saints ne se prenaient pas trop au sérieux. Enfin, l'humour console contre l'inévitable, et par-dessus tout la mort.

Le christianisme, vit de paradoxes: la grandeur de Dieu s'est faite humaine par l'incarnation. Ce paradoxe entre grandeur et humilité nourrit l'humour chrétien. Ainsi toutes les blagues qui soulignent le paradoxe entre l'autorité d'un Pape, Evêque ou Prêtre et  les défauts propres à l'homme qui occupe cette haute fonction. Ainsi aussi, toutes les blagues sur saint Pierre à la porte du paradis: le paradis, on y croit mais on maîtrise le doute qui accompagne toute foi, en se réfugiant dans l'humour.  Ici se comprend l'humour noir sur la mort et les difficultés de la vie. Le Cardinal conclut son intervention en racontant une blague qui fait de l'humour sur les églises qui se vident: "Un curé entre dans son église où tous les fidèles sont en fait des figurines en carton. Le sacristain vient le voir et lui dit: "Nous allons avoir un problème... Nous n'avons plus de carton!"
ctb

Commenter cet article