Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Roland Francart

Le Ménestrel, c'est Pierre Defoux qui expose des planches originales BD, des céramiques, des sculptures et peintures en octobre 2011 à Godinne.

 

 

Defoux_Invitation-81527.jpg

 

 

Rétrospective

Pierre Defoux

 

Parallèlement à une carrière d'enseignant dans les collèges jésuites dont une vingtaine d'années au Collège de Godinne et à un ministère pastoral dans l'entité d'Yvoir notamment à Mont-Godinne, le Père Pierre Defoux sj a développé, sa vie durant, un talent artistique qui s'est exprimé dans les disciplines les plus variées : peinture, vitraux, sculpture, dessin, illustrations dans l'édition, affiches, B.D., théâtre, architecture d'intérieur et surtout, depuis 1988, céramique. 

 

Ce talent immense, Pierre Defoux l'a mis aussi largement que discrètement au service de tous. Dans le cadre des fêtes de son 30e anniversaire, le Centre Culturel de Godinne, en collaboration avec le CCRD, organise une exposition rétrospective de son œuvre.

 

Defoux Affiche-d795cCelle-ci se tiendra à la Vieille Ferme de Godinne du 8 au 23 octobre, les vendredis, samedis et dimanches, de 14 h 30 à 17 h 30.

Un livre d'hommage, comprenant un catalogue raisonné des œuvres de l’artiste, sera publié à cette occasion et pourra être réservé en souscription. (Renseignements au 082.612185).

 

 

Quelques étapes.

 

Pierre Defoux naît à Arlon le 16 mars 1924. En juillet 1955, il est ordonné prêtre à Enghien.

Autodidacte dès son plus jeune âge, il exploite et développe ses talents au gré des circonstances et des demandes, avec parfois de maigres moyens. Des créations graphiques par centaines, illustrant affiches, programmes, couvertures, revues, livres,… virent le jour au creux de la Compagnie et dans l’exercice de sa profession d’enseignant. Se succèdent des ateliers qu’il anime : s’y mêlent mises en scènes, réalisation de vitraux de papier coloré, création de diapositives peintes, montages audio-visuels, spectacles en ombres chinoises, marionnettes,…

Il collabore à des émissions de télévision scolaire et prend une part active dans la mise en place du « rénové », élargissant sous l’appellation « arts d’expression » l’observation et l’apprentissage du jeune sur des disciplines aussi variées que possible, qui feront germer de grands talents.

Aux premiers jours de sa retraite, il se lance dans l’activité céramique, enrichissant son expérience des multiples démarches jusque là maîtrisées. Enthousiaste des valeurs de communication qu’elle rayonne, Pierre se sent poussé dans la réalisation de séries thématiques, religieuses et profanes, plusieurs ensembles magistraux.

 

 

Xavier raconté par le Ménestrel

 

A son retour d’un premier séjour au Congo, Pierre Defoux est sollicité par les éditions Dupuis pour raconter en images (on ne parlait pas encore de BD) dans l’hebdomadaire Spirou la vie de Saint François-Xavier dont on célèbre, en 1952, le 4ème centenaire de la mort. Pierre est alors étudiant en théologie à Enghien : le Supérieur l’autorise,  « pendant ses récréations », à y assurer deux pages par semaine ! L’apprenti dessinateur-scénariste va œuvrer en respectant ces consignes : les planches (anonymes à l’époque) de « Xavier raconté par le Ménestrel » arrivent régulièrement à Marcinelle (Spirou 1953). Mais l’histoire est inachevée : les dernières planches ne contiennent plus que du scénario pour le séjour de Xavier au Japon. Cependant, c’est ainsi qu’elles furent publiées, d’abord dans La Libre Belgique, puis dans un album noir et blanc d’Hélyode, premier volume de la collection « Coccinelle » en 1990. En 1993, la revue Coccinelle du CRIABD demande à Pierre de dessiner les 14 dernières pages. Et en 2002, les éditions Coccinelle de Durbuy éditent enfin, avec les couleurs de Thierry Faymonville, deux tomes d’une œuvre qui aura mis 50 ans à être terminée. Ces deux albums seront disponibles lors de la rétrospective de Pierre à la Vieille Ferme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article