Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Roland Francart

GUILLAUME-JOSEPH  CHAMINADE

FONDATEUR DE LA FAMILLE MARIANISTE

(VIVRE L’EVANGILE AVEC MARIE)

 

Scénario : Marie Malcurat et Véronique Noël

Illustrations : Mariano Valsesia

Editions du Signe

 

Le frère de Guillaume-Joseph, Jean-Baptiste après la fermeture de son noviciat chez les jésuites, Monseigneur Machéco de Premaux l’accueille et l’installe au Collège Saint-Charles où il enseigne.

Guillaume-Joseph rentre au Collège Saint-Charles (séminaire) où il fait sa première communion.

En 1774, par amour pour la Vierge Marie, il s’engage à 13 ans dans la Confrérie du Rosaire et continue ses études au séminaire.

A 15 ans, il enseigne à son tour et la même année ; prononce ses vœux. En 1785, il est ordonné prêtre.

 

En 1789 se réunit l’Assemblée des trois ordres (noblesse, clergé, tiers états), convoqué par le Roi de France pour évaluer l’état du Royaume.

En juillet 1790, l’Assemblée vote la Constitution civile du clergé, qui réorganise l’Eglise de France.

Tout enseignant doit l’obligation de prêter serment à la Constitution et en octobre 1791, la campagne contre les prêtres réfractaires s’amplifie et dégénère en bain de sang.

Guillaume-Joseph s’exile à Bordeaux en 1792 et le 10 août on déclare la fin de la monarchie.

Il reste à Bordeaux où il célèbre les sacrements en cachette alors que ses frères prêtres se sont exilés en Espagne.

 

En septembre 1795, la situation change et devient plus ou moins neutre vis-à-vis de l’Eglise catholique.

Mais en septembre 1797, le Directoire organise un coup d’état contre les royalistes et Guillaume-Joseph s’exile, à son tour en Espagne (Saragosse).

En  novembre de la même année, arrivée du général Bonaparte et les frères Chaminade rentrent en France.

 

Guillaume-Joseph reçut l’inspiration de rechristianiser la France tout en faisant connaître, aimer et servir la Vierge Marie (N-D del Pilar, c’est là que la Vierge Marie serait apparue à l’apôtre Saint-Jacques)

 

Le 8 décembre 1800, fête de l’Immaculée Conception, l’abbé Chaminade pose la première pierre de l’édifice, dont l’association rejoindra les religieux, laïcs, hommes et femmes, riches et pauvres.

Une nouvelle œuvre voit le jour «  La Miséricorde » qui s’occupe des filles perdues (prostituées). D’autres congrégations voient le jour (écoles, retraites, visites dans les prisons et les hôpitaux …).

Bordeaux, Clermont-Ferrand, Toulouse, Marmande, Nerac, Agen.

 

A Paris, le Pape Pie VII excommunie Napoléon.

Le 17 novembre 1809 à Bordeaux, il y a une perquisition chez Guillaume-Joseph qui est soupçonné de participer à un complot monté contre l’Empereur ,et, la congrégation est dissoute.

Il instaure la prière de trois heures ; tous les membres de la congrégation sont invités à prier là où ils se trouvent.

 

En 1815, la situation change. Napoléon n’est plus au pouvoir. La monarchie est restaurée et le Saint Père a pu rentrer à Rome.

Les congrégations sont rétablies et s’agrandissent. Elles réinstaurent un système éducatif qui avait été détruit à la Révolution.

 

Le 28 juillet 1830 à Paris, Charles X doit fuir le pays ; Louis-Philippe lui succède.

 

Le 12 mars 1831, Guillaume-Joseph devant la violence quitte Bordeaux et demande au Vatican la fondation du « Tiers ordre des Filles de Marie », ce qui sera accordé le 12 avril 1839.

 

En 1845, on demande la démission de Guillaume-Joseph comme supérieur général et nomme le Père Georges Caillet.

 

Le 22 janvier 1850, dans l’isolement et la prière, il meurt frappé d’apoplexie.

 

Il sera béatifié par le Pape Jean-Paul II, le 3 septembre 2000.

 

 

Vous désirez en savoir plus :

 

Les Religieux Marianistes

Administration  Provinciale de Paris

44, rue de la Santé – 75014 Paris

Tél. :01 55 43 10 20 – Fax : 0155 43 10 29

Mail : secretariat.marianiste@wanadoo.fr

Site international des religieux : www.marianist.org

 

Les Religieuses Marianistes

Administration Provinciale

12, avenue Albert Pleuvry -94372 SUCY EN BRIE

Tél. : 01 45 90 40 90 – Fax 01 45 90 33 77

Mail : provinciale. marianistes@wanadoo.fr

Site international des religieuses : www.fmi-adele.org

 

 

 

Roselyne Chevalier

 

 

 

 

Commenter cet article